mardi, février 18 2020

Avertissement en forme de préambule introductif

vme poche.jpg, fév. 2020

« Je sens confusément que les livres que j’ai écrits s’inscrivent, prennent leur sens dans une image globale que je me fais de la littérature, mais il me semble que je ne pourrai jamais saisir précisément cette image, qu’elle est pour moi un au-delà de l’écriture, un “pourquoi j’écris” auquel je ne  […]

Lire la suite

Chapitre I, Dans l'escalier

« Regarde de tous tes yeux, regarde. » (Jules Verne, Michel Strogoff) « L’œil suit les chemins qui lui ont été ménagés dans l’œuvre. » (Paul Klee, Pädagogisches Skizzenbuch) • • • « Elle est vêtue d’un long imperméable en skaï et porte sur la tête une sorte de bonnet de feutre, en forme de pain de  […]

Lire la suite

jeudi, février 20 2020

Chapitre II, Beaumont, 1

« Le salon de Madame de Beaumont est presque entièrement occupé par un grand piano de concert sur le pupitre duquel est posée la partition fermée d’une célèbre rengaine américaine, “Gertrude of Wyoming”, par Arthur Stanley Jefferson. » Arthur Stanley Jefferson est le véritable nom de Stan Laurel. Il  […]

Lire la suite

Chapitre III, Troisième droite, 1

« Quatre hommes seront accroupis au centre de la pièce, pratiquement assis sur leurs talons, les genoux largement écartés, les coudes prenant appui sur les genoux ». La position des personnages peut évoquer celle des lutteurs de sumo (le Japon est très présent dans ce chapitre)… Photo de Kusakabe  […]

Lire la suite

vendredi, février 21 2020

Chapitre IV, Marquiseaux, 1

« Sur le mur un papier peint imitant la toile de Jouy représente de grands navires à voiles, des quatre-mâts de type portugais, armés de canons et de couleuvrines, se préparant à rentrer au port ; le grand foc et la brigantine sont gonflés par le vent ; des marins, grimpés dans les cordages,  […]

Lire la suite

samedi, février 22 2020

Chapitre V, Foulerot, 1

« Au cinquième droite, tout au fond : c’est juste au-dessus que Gaspard Winckler avait son atelier. » Le héros de W ou le souvenir d’enfance s’appelle aussi Gaspard Winckler. Dans les pages 141 et 142 de cet ouvrage, Perec écrit ceci : « Nous rangions nos skis dans un couloir bétonné (…) Un jour, un  […]

Lire la suite

dimanche, février 23 2020

Chapitre VI, Chambres de bonne, 1

« Il y a des tommettes rouges sur le sol et sur les murs un papier peint représentant divers arbustes. (…) Elle-même est assise près de sa table de travail sur une chaise à haut dossier dont les pieds sont sculptés en os de mouton ; elle est vêtue d’une jupe à bretelles et d’un corsage rouge à  […]

Lire la suite

Chapitre VII, Chambres de bonne, 2, Morellet

« Bartlebooth chercha un procédé qui lui permettrait, une fois reconstitués les puzzles, de récupérer les marines initiales (…) on retrouverait l’aquarelle intacte, telle qu’elle était le jour où, vingt ans auparavant, Bartlebooth l’avait peinte ». Ce membre de phrase répond à la contrainte  […]

Lire la suite

mardi, février 25 2020

Chapitre VIII, Winckler, 1

« un bahut qu’il avait sculpté lui-même et dont les motifs illustraient les scènes capitales de “l’Île mystérieuse” (…) la chute du ballon évadé de Richmond ». « qui concluent ces aventures en les reliant aux “Enfants du Capitaine Grant” et à “Vingt mille lieues sous les mers” ». • • • « C’était  […]

Lire la suite

mercredi, février 26 2020

Chapitre IX, Chambres de bonne, 3

« C’est la chambre où le peintre Hutting loge ses deux domestiques, Joseph et Ethel. Joseph Nieto est chauffeur et homme de peine. » José Nieto était en vérité l’aposentador, c’est-à-dire le chambellan de l’archiduchesse Marie-Anne d’Autriche, épouse de Philippe IV roi d’Espagne. Il est représenté  […]

Lire la suite

dimanche, mars 1 2020

Chapitre X, Chambres de bonne, 4

« La jeune fille est debout près de la fenêtre. Le visage illuminé de joie, elle lit — ou peut-être même relit pour la vingtième fois — une lettre ». La Liseuse à sa fenêtre par Johannes Vermeer, 1657 « tout en grignotant un quignon de pain ». La Laitière par Johannes Vermeer, vers 1658 « Une cage  […]

Lire la suite

Chapitre XI, L’atelier de Hutting, 1

« une sorte de petit salon (…) séparé de l’atelier proprement dit par un meuble en L, une bibliothèque sans fond, (…) la branche la plus longue faisant un peu plus de deux mètres, la plus courte un mètre et demi ». On pense à l’étrange bureau de saint Jérôme peint par Donatello, à sa bibliothèque  […]

Lire la suite

mardi, mars 3 2020

Chapitre XII, Réol, 1

« avec, dans le lointain, une bâtisse étroite et haute avec un balcon et un toit tronqué sur lequel est posée une cigogne ». Cette cigogne perche au sommet d’un immeuble représenté en arrière-plan de La Tempête de Giorgione, qui est le tableau-contrainte de ce chapitre. La Tempête par Giorgione,  […]

Lire la suite

mercredi, mars 4 2020

Chapitre XIII, Rorschash, 1

« une statuette en bronze représentant un peintre, debout devant un grand chevalet, cambrant la taille, renversant légèrement la tête en arrière ; il a de longues moustaches effilées et des cheveux qui tombent en boucles sur ses épaules. Il est vêtu d’un ample pourpoint et tient dans une main sa  […]

Lire la suite

jeudi, mars 5 2020

Chapitre XIV, Dinteville, 1

« Le cabinet du docteur Dinteville ». Jean de Dinteville est l’un des deux ambassadeurs peints par Hans Holbein. Les Ambassadeurs Jean de Dinteville et Georges de Selve est le tableau-contrainte de ce chapitre. Les Ambassadeurs Jean de Dinteville et Georges de Selve par Hans Holbein, 1533 • • • «   […]

Lire la suite

vendredi, mars 6 2020

Chapitre XV, Chambres de bonne, 5, Smautf

« Les yeux mi-clos, les pattes de devant rapprochées en position de sphinx, un chat au pelage blanc somnole sur le couvre-lit orange. » Cette phrase fait probablement allusion au Saint Jérôme d’Antonello, bien qu’il ne s’agisse pas du tableau-contrainte de ce chapitre. Si le couvre-lit orange est  […]

Lire la suite

samedi, mars 7 2020

Chapitre XVI, Chambres de bonne, 6 Mademoiselle Crespi

« Elle est couchée dans son lit, sous une couverture de laine grise. Elle rêve : un croque-mort aux yeux brillants de haine se tient en face d’elle, debout, sur le pas de la porte ; de sa main droite à demi levée il présente un bristol bordé de noir. » Le perecomaniaque attentif aura reconnu dans  […]

Lire la suite

dimanche, mars 8 2020

Chapitre XVII, Dans l'escalier, 2

Ce chapitre est une litanie d’objets — parfois publicitaires et donc assortis à des images — qui auraient pu figurer ou qui figurent dans Je me souviens. Passer au crible toutes les autres œuvres de Perec afin de signaler les mentions passant d’un livre à l’autre serait une tâche titanesque, nous la  […]

Lire la suite

lundi, mars 9 2020

Chapitre XVIII, Rorschash, 2

« Sur le mur de gauche, peint en vert mat, un écrin de verre cerclé d’acier contenant 54 pièces anciennes portant toutes l’effigie de Sergius Sulpicius Galba, ce préteur qui fit assassiner en un seul jour trente mille Lusitaniens ». Le mur vert mat, l’écrin de verre cerclé d’acier (le miroir ?), les  […]

Lire la suite

mardi, mars 10 2020

Chapitre XIX, Altamont, 1

« Il n’y a aucun tableau sur les murs ». Arg ! Ça commence mal ! Mais on va très vite se rattraper. Il s’agit là de la contrainte “Peintures”, “mur nu” attribuée à ce chapitre. • • • « une jungle luxuriante peuplée de singes aux yeux énormes ». Les Joyeux farceurs du douanier Rousseau ? Joyeux  […]

Lire la suite

- page 1 de 5