Avertissement en forme de préambule introductif

« Je sens confusément que les livres que j’ai écrits s’inscrivent, prennent leur sens dans une image globale que je me fais de la littérature, mais il me semble que je ne pourrai jamais saisir précisément cette image, qu’elle est pour moi un au-delà de l’écriture, un “pourquoi j’écris” auquel je ne peux répondre qu’en écrivant, différant sans cesse l’instant même où, cessant d’écrire, cette image deviendrait visible, comme un puzzle inexorablement achevé. »

Georges Perec, Penser classer

Je vais tenter de recenser ici toutes les images contenues dans La Vie mode d’emploi de Georges Perec. Qu’elles soient signifiées comme telles ou qu’il s’agisse de situations, personnages ou objets dont les présences sont autant de références picturales. J’avais effectué une première tentative en 2007, m’étais arrêté au chapitre XXVI. Treize ans plus tard je reprends ce travail, modifié, augmenté.

vme poche.jpg, fév. 2020

La tâche est, bien entendue, un tantinet compliquée puisque nombre d’images citées sont des gravures oubliées, des peintures perdues, voire de pures inventions, des collages littéraires de Perec. Lequel référence, en un savant tableau, les 42 contraintes qu’il s’est imposées à lui-même (voir par là, pour plus de détails à ce sujet, il convient de lire le Cahier des charges de La Vie mode d’emploi, paru aux éditions Zulma).

perec-002.jpg, fév. 2020

La contrainte 27, intitulée “tableaux”, est l’une de celles qui nous intéresse puisqu’elle détermine l’emplacement des dix tableaux-contraintes (voir l’annexe 1, les dix tableaux-contraintes) ; la contrainte 34 nous intéresse également, puisqu’elle oblige Perec à évoquer 10 “peintures”. Par “peintures”, il entend « mur nu, dessin, gravure, aquarelle et gouache, tableau, reproduction, cartes et plans, photos, affiches, cartes postales » (voir par là).

Je me référerai donc aux dix tableaux-contraintes et, outre leurs emplacements avérés, je signalerai leurs discrètes quoique récurrentes intrusions dans d’autres chapitres. Je signalerai également les allusions picturales et citations visuelles diverses évoquées dans la contrainte 34, ainsi que toutes les autres qui ne figurent dans aucun système de contraintes.

Entreprise ardue, que personne n’a d’ailleurs tentée. Autant dire que ma Tentative de recensement d’une iconographie perecquienne risque fort de ressembler à un puzzle inachevé dont quelqu’un aurait grignoté l’une des pièces…

Signalons en outre que Perec a entrelardé son texte de citations plus ou moins explicites d’œuvres picturales existantes ou inventées, extraites de son Cabinet d’amateur. Ces citations ont été référencées par Willy Vauquaire, le perecomaniaque scrupuleux consultera avec profit son travail accessible par ici.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laviemodedemploi.alainkorkos.fr/trackback/100

Fil des commentaires de ce billet