Chapitre XXI, Dans la chaufferie, 1

« Un homme est couché à plat ventre sur le sommet de la chaudière qui alimente tout l’immeuble. »

Chaplin ?

Les Temps modernes
de Charlie Chaplin, 1936

• • •

« Il s’est protégé la tête en la couvrant d’un mouchoir rouge noué aux quatre coins qui évoque vaguement une calotte de cardinal. »

Saint Jérôme était cardinal. Celui d’Antonello est le tableau-contrainte de ce chapitre.

Saint Jérôme dans son cabinet de travail
par Antonello de Messine, vers 1460

Détail

Mais on peut aussi penser au Capitaine Haddock dans Le Crabe aux pinces d’or !

Le Crabe aux pinces d’or
par Hergé

Détail

• • •

« Le Général Shalako, qui nettoya la poche de Vézelize, vient de mourir à Chicago. »

Shalako est un film d’Edward Dmytryk (1968) racontant l’aventure de deux nobles européens qui entrent par inadvertance dans une réserve indienne. Heureusement que Shalako est là pour les sortir du pétrin ! Avec Sean Connery et Brigitte Bardot.

Shalako
d’Edward Dmytryk, 1968

• • •

« Sur le devant de la chaudière est fixée une plaque ronde portant l’inscription RICHARDT & SECHER »

Joachim Ferdinand Richardt (1819-1895) est un peintre paysagiste danois qui émigra aux États-Unis. Il est notamment célèbre pour ses nombreuses peintures des chutes du Niagara. « Richardt et Secher sont des éditeurs danois, du XIXe siècle, nous dit Willy Wauquaire. Ils ont terminé, entre 1857 et 1868, la publication des 20 tomes des Vues des châteaux danois, entreprise en 1844 par Richardt et Becker. » Voici le château d’Haraldskaer, au Danemark :

Gravure du château d’Haraldskaer, Danemark,
publiée par Richardt et Secher, 1857

Chutes du Niagara
par Joachim Ferdinand Richardt

• • •

« surmontant un diamant stylisé ».

Il existait, dans les années 1960, une marque de cuisinières qui arborait un tel logo ressemblant plus ou moins à ça, en rouge ou bleu ou bien en rouge et bleu :

De quelle marque s’agissait-il ? Pas Thermor, ni Chappée, ni Arthur Martin. J’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien…

• • •

« L’histoire des Gratiolet commence à peu près comme l’histoire du Marquis de Carabas ».

Le Chat Botté de Charles Perrault
image frontispice dessinée par Gustave Doré
et gravée sur bois par Adolphe François Pannemaker, 1862
« Au secours ! au secours ! voilà M. le marquis de Carabas qui se noie ! »

• • •

« Quatre grandes toiles du paysagiste et animalier breton Le Meriadech’ qui était alors  extrêmement prisé ».

La contrainte “Peintures” attribuée à ce chapitre imposait de mentionner un “tableau”. Le Meriadech’ est inconnu de nos services. Point d’image, donc.

• • •

« Ils devinrent joueurs professionnels, organisant dans des trains de nuit et des tripots de village des parties de dés clandestines qui s’étalaient parfois sur plus d’une semaine ».

On pense à L’Arnaque de George Roy Hill (1974), avec Paul Newman et Robert Redford.

Affiche de The Sting (L’Arnaque),
dans le style des couvertures du Saturday Evening Post
réalisées par Joseph Christian Leyendecker,
le plus célèbre affichiste américain

• • •

« la mode était alors en effet aux descentes de lit en fourrure et aux meubles de rotin gainés de zorrino, d’antilope, de girafe, de léopard ou de zébu ».

Si le zorrino est un putois en espagnol (Conepatus suffocans en latin), c’est aussi le prénom du jeune indien quechua dans Le Temple du Soleil. Voici sa première apparition :

Le Temple du soleil
par Hergé

FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laviemodedemploi.alainkorkos.fr/trackback/125

Fil des commentaires de ce billet