Le chapitre LI, Valène (chambres de bonne, 9)

« Il serait lui-même dans le tableau ».

Ici est satisfaite la contrainte “Peintures” “tableau”.

• • •

« les miroirs (…), les cartes à jouer (…), les fleurs dans les vases (…), les deux cache-pot cylindriques en raphia tressé (…), le lutrin (…), l’Amiral Nelson de Dinteville (…), le briquet de Nieto (…), le coffre de bateau (…), le théorbe (…), l’antique lion de pierre ».

Ce paragraphe comporte dix éléments importants provenant de huit des dix tableaux-contraintes, seuls manquent La Tempête de Giorgione et le Triptyque du chariot de foin de Jérôme Bosch.

1. les miroirs : Le Portrait des Arnolfini de Jan van Eyck, Le Prêteur et sa femme de Quentin Metsys, Les Ménines de Diego Velázquez

2. les cartes à jouer : La Nature morte à l’échiquier ou les Cinq sens de Lubin Baugin
3. les fleurs dans les vases : La Nature morte à l’échiquier ou les Cinq sens de Lubin Baugin

4. les deux cache-pots cylindriques en raphia tressé : Le Rêve de sainte Ursule de Vittore Carpaccio

5. le lutrin : le Saint Jérôme d’Antonello qui est le tableau-contrainte de ce chapitre (ledit lutrin est aussi une contrainte liée à La Disparition : « On admira fort un bahut Louis X, un lutrin bourguignon au stampillon d’Hugo Sambin »)

6. l’Amiral Nelson de Dinteville : Les Ambassadeurs de Hans Holbein

7. le briquet de Nieto : Les Ménines de Diego Velázquez (pour Nieto, voir le chapitre XVIII)

8. le coffre de bateau : La Chute d’Icare de Pieter Bruegel l’Ancien

9. le théorbe : Les Ambassadeurs de Hans Holbein, La Nature morte à l’échiquier ou les Cinq sens de Lubin Baugin

10. l’antique lion de pierre : le Saint Jérôme d’Antonello, qui est le tableau-contrainte de ce chapitre.

• • •

Vient ensuite « la longue cohorte de ses personnages, avec leur histoire, leur passé, leurs légendes ».

Certains d’entre eux sont liés à des images :

« 22 Les clients autrichiens négociant un “Bain turc” plus vaporeux », chapitre XI

« 59 La jeune Japonaise tenant à bout de bras la torche olympique », chapitre VIII

« 68 Le petit garçon classant ses collections de buvards médicaux », chapitre XLV

« 88 Le Japonais initiant douloureusement les Trois Hommes Libres », chapitre III

« 100 La petite fille qui mord dans un coin de son petit-beurre Lu » chapitre LXV

« 116 Guyomard séparant dans l’épaisseur un dessin de Hans Bellmer, chapitre VII

« 152 Le livreur de chez Nicolas nettoyant les glaces du vestibule », chapitre XXXV

« 156 Le jeune Mozart jouant devant Louis Seize & Marie-Antoinette » chapitre LXVI

« 171 Le peintre coté ajoutant son brouillard aux œuvres célèbres », chapitre XI

« 179 Le vieux peintre faisant tenir toute la maison dans sa toile », épilogue.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laviemodedemploi.alainkorkos.fr/trackback/161

Fil des commentaires de ce billet