Chapitre LII, Plassaert, 2

« “Lohengrin” (…), les maquettes d’Emil Preetorius pour les décors de cette même représentation ».

Maquettes d’Emil Preetorius pour les décors de Lohengrin, 1936

• • •

«  les cartes à jouer “érotiques” avec des pin-up hyper-mamelues des marchands d’articles de Paris ».

• • •

« la reproduction d’un portrait du Quattrocento, un homme au visage à la fois énergique et gras, avec une toute petite cicatrice au-dessus de la lèvre supérieure ».

Il s’agit du Portrait d’un homme, dit Le Condottiere par Antonello de Messine, auquel Perec s’identifiait (relire à ce propos ce que j’en disais au chapitre V).

Portrait d’un homme, dit Le Condottiere
par Antonello de Messine, 1475

• • •

Le tableau-contrainte de ce chapitre, Le Chariot de foin de Jérôme Bosch, manque à l’appel. Tout comme la contrainte “Peintures” “tableau”.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laviemodedemploi.alainkorkos.fr/trackback/162

Fil des commentaires de ce billet