Chapitre LXXVI, Caves, 4

« boîtes à chaussures débordant de cartes postales ».

La contrainte “Peintures” “cartes postales” de ce chapitre est ici satisfaite.

• • •

« prospectus de pharmacie ».

Reproduction dans le corps du texte d’un prospectus pour la marque de crèmes Orabase, qui existe toujours.

• • •

« livres d’enfants (…) “Les Contes verts de ma Mère-Grand”, “L’Histoire de France par les rébus” ».

L’Histoire de France par les rébus est probablement une invention de Perec. Mais des tas de livres dans ce genre ont existé. Les Contes verts de ma Mère-Grand, en revanche, est un ouvrage bien connu :

Les Contes verts de ma Mère-Grand
par Charles Robert-Dumas, illustrations de Maurice Berty,
Editions Contemporaines Boivin et Compagnie, 1951

• • •

« photographie d’Elizabeth à seize ans, à Lédignan, se promenant avec sa grand-mère alors âgée déjà de près de quatre-vingt-dix ans, dans une petite charrette tirée par un poney aux poils très longs ».

Au chapitre LVIII, c’est Isabelle Gratiolet qui se promène  « avec son père dans une carriole tirée par un petit cheval blanc à taches grises ».

La Carriole du Père Junier
par le Douanier Rousseau, 1908

• • •

« Béatrice (…) lit “Les Aventures du Roi Babar ”».

Le Babar de Jean de Brunhoff fut précédemment évoqué, au chapitre XX. Le titre exact n’est pas Les Aventures du Roi Babar mais Le Roi Babar. L’ouvrage parut aux Éditions du Jardin des modes en 1933, c’était le troisième de la série, les deux premiers étant Histoire de Babar, le petit éléphant (1931) et Le Voyage de Babar (1932).

Le Roi Babar par Jean de Brunhoff
Éditions du Jardin des modes, 1933

• • •

« photographies de mariage de Fernand de Beaumont et de Véra Orlova (…) le jeune couple, lui prenant dans sa main la main ouverte qu’elle lui tend ».

Il s’agit là du tableau-contrainte de ce chapitre, Le portrait des époux Arnolfini par Van Eyck.

Le portrait des époux Arnolfini
par Jan van Eyck, 1434
National Gallery, Londres

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laviemodedemploi.alainkorkos.fr/trackback/189

Fil des commentaires de ce billet