Chapitre LXXXIII, Hutting, 3

« Le carton de Fernand Cormon (“Chasse à l’aurochs”) ».

Il n’existe pas, à notre connaissance, de dessin ou de peinture de Fernand Cormon illustrant une Chasse à l’aurochs. Mais le musée archéologique de Saint-Germain-en-Laye possède un Retour d’une chasse à l’ours - Âge de la pierre polie peint par Cormon vers 1884, et un bois de cervidé gravé connu sous le nom de Chasse à l’aurochs. Peut-être Perec a-t-il aggloméré les deux œuvres…

Retour d’une chasse à l’ours - Âge de la pierre polie
par Fernand Cormon, vers 1884
Bois de cervidé, Chasse à l’aurochs

• • •

« une esquisse du Pérugin chez le nonce du Pape ».

De quelle esquisse s’agit-il ? Ce mystère ne sera jamais élucidé.

• • •

« le portrait d’Ambroise Vollard par Félix Vallotton ».

Ambroise Vollard était un célèbre marchand d’art qui fut portraituré par Cézanne, Bonnard, Renoir (au moins trois fois), etc. Voici la version de Félix Vallotton :

Portrait d’Ambroise Vollard
par Félix Vallotton, 1902
musée Boijmans Van Beuningen, Rotterdam

• • •

« leur myrte dans son vase de cuivre rouge ».

C’est là un détail du Rêve de sainte Ursule de Carpaccio, tableau-contrainte de ce chapitre.

Le rêve de sainte Ursule
(faisant partie des Histoires de la vie de sainte Ursule)
par Vittore Carpaccio, 1495
musée de l’Académie, Venise

Détail

• • •

« il n’y a pas de tableau sur les murs ».

La contrainte “Peintures” “murs” de ce chapitre est ici respectée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laviemodedemploi.alainkorkos.fr/trackback/197

Fil des commentaires de ce billet