Chapitre XCVII, Hutting, 4

« l’affichiste Félicien Khon ».

L’affichiste Félicien Khon est une invention de Perec. Sa mention satisfait la contrainte “Peintures” “affiches”.

• • •

« le photographe Arpad Sarafian ».

Le photographe Arpad Sarafian est une invention de Perec. Mais la Bibliothèque nationale de France nous apprend, dans sa liste d’auteurs morts en 1972, qu’un certain Arpád Sándor, pianiste hongrois naturalisé américain en 1943, naquit à Budapest en 1896 et mourut dans la même ville en 1972 ; et qu’un certain Nicolas Sarafian, ouvrier typographe et poète d’origine arménienne arrivé à Paris en 1923, naquit en Bulgarie en 1902 et mourut à Vincennes en 1972. Perec a-t-il eu accès à cette liste nécrologique de la BNF ?

• • •

« la venue du peintre Vladislav ».

Le peintre Vladislav est une invention de Perec.

• • •

« la dernière période de Laurence Hapi ».

L’artiste Laurence Hapi est une invention de Perec.

• • •

« La toile représente une pièce vide, peinte en gris, pratiquement sans meuble. »

Ajoutons à cela un bureau disposé en son centre et une porte à demi ouverte : la description de cette œuvre fait penser à une peinture de Vilhelm Hammershøi, sans qu’aucune d’entre elles ne corresponde exactement.

Intérieur avec une soupière à punch
par Vilhelm Hammershøi, 1904Les quatre chambres
par Vilhelm Hammershøi, 1914

• • •

« Sur le mur du fond un tableau représentant un paysage avec un coucher de soleil. »

Ici apparaît le tableau-contrainte de ce chapitre, La Chute d’Icare de Bruegel.

La Chute d’Icare
par Pieter Bruegel l’Ancien, vers 1558
musée royal des Arts anciens, Bruxelles

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laviemodedemploi.alainkorkos.fr/trackback/214

Fil des commentaires de ce billet