Chapitre XCIX, Bartlebooth, 5 suivi de l'épilogue

«  un puzzle (…) représente un petit port des Dardanelles ».

Nos services ne sont pas parvenus à dénicher une telle image.

• • •

« une photographie représentant Bartlebooth âgé ».

Ce cliché satisfait la contrainte “Peintures” “photo” attribuée à ce chapitre.

• • •

« un tout petit portrait en pied d’un homme de la Renaissance, au visage en lame de couteau, portant un chapeau à larges bords et un long manteau de fourrure ».

On reconnait là le portrait de Giovanni Arnolfini peint par Van Eyck, tableau-contrainte de cet ultime chapitre.

Le portrait des époux Arnolfini
par Jan van Eyck, 1434
National Gallery, Londres

• • •

« deux images d’Épinal, représentant, l’une Napoléon Ier visitant en 1806 la manufacture d’Oberkampf et détachant sa propre croix de la Légion d’honneur pour l’épingler sur la poitrine du filateur ».

Christophe-Philippe Oberkampf (1738 à Wiesenbach-1815 à Jouy-en-Josas) était un industriel allemand naturalisé français, fondateur de la manufacture royale de toiles imprimées de Jouy-en-Josas où était fabriquée la toile de Jouy (laquelle apparaît dans dix chapitres dans le cadre de la contrainte “murs”, voir par là). Le 20 juin 1806, à l’occasion d’une visite des ateliers, Napoléon lui décerne la légion d’honneur. 

Napoléon décernant, le 20 juin 1806, la légion d’honneur à Christophe-Philippe Oberkampf
Image de la chocolaterie d’Aiguebelle, XIXe s.

• • •

« l’autre une version peu scrupuleuse de La Dépêche d’Ems où l’artiste (…), au mépris de toute vraisemblance ».

Nos services ne sont pas parvenus à dénicher une telle image d’Épinal. Ce qui ne veut pas dire qu’elle n’existe pas.

• • •

« Joseph Nieto et Ethel Rogers se préparent à descendre chez les Altamont ».

Rappelons, pour la dernière fois, que José Nieto était l’aposentador, c’est-à-dire le chambellan de l’archiduchesse Marie-Anne d’Autriche, épouse de Philippe IV roi d’Espagne. Il est représenté en arrière-plan des Ménines de Diego Velázquez.

Les Ménines
par Diego Velázquez, 1656-1657
musée du Prado, Madrid

• • •

« les aventures de Carel Van Loorens ».

Carel van Loorens est un personnage inventé par Perec qui apparaît au chapitre LXXVII. une image lui est associée, et c’est la couverture d’un roman de Paul d’Ivoi, Le Messager de l’Empereur :

• • •

« leur fils classe encore une fois sa collection de buvards illustrés ».

La collection de buvards publicitaires de Rémi Plassaert apparaît au chapitre XLV.

Buvard offert par la marque Ricqlès

• • •

« la seule pièce non encore posée dessine la silhouette presque parfaite d’un X ».

• • •

ÉPILOGUE

« une boîte de nuit (le “Club Nemo”) à Dempledorf, Nebraska ».

Nemo est une référence à Little Nemo in Slumberland, fameuse bande dessinée de Winsor McCay. Laquelle apparaissait déjà au chapitre XLI. À rapprocher de ce bout de phrase figurant quelqes lignes plus haut dans la description du dernier puzzle de Bartlebooth :

« un personnage qui (…) ne doit pas pouvoir retrouver la demeure magique où il finit par croire qu’il n’est allé qu’en rêve ».

Little Nemo in Slumberland
 de Winsor McCay, planche du 26 juillet 1908

Le Club Nemo peut, d’autre part, rappeler les Clubs Mickey installés tout l’été sur les plages françaises.

Badge de Club Mickey des années 60

• • •

« Une grande toile carrée de plus de deux mètres de côté (…) : quelques traits au fusain, soigneusement tracés, la divisaient en carrés réguliers, esquisse d’un plan en coupe d’un immeuble qu’aucune figure, désormais, ne viendrait habiter. »

Face aux dernières lignes de la VME, le plan - en format rectangulaire - de l’immeuble.

Le plan original de Perec, quant à lui, est bien de format carré :

• • •

Cette Tentative de recensement de l’iconographie perecquienne autour de La vie mode d’emploi s’achève provisoirement ici. Elle comporte, sans aucun doute, des erreurs, des manques, des approximations que je tenterai de rectifier au fil du temps, avec l’aide des lecteurs. 

Regarde de tous tes yeux, regarde.
(Jules Verne, Michel Strogoff)

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://laviemodedemploi.alainkorkos.fr/trackback/217

Fil des commentaires de ce billet